Archives communales

La réglementation relative à la conservation des archives communales dépend de la taille de la localité.

Les communes de moins de 2000 habitants doivent remettre aux Archives Départementales les exemplaires originaux des registres d’état civil de plus de 150 ans, ainsi que les plans et registres cadastraux ayant cessé d’être en service depuis plus de trente ans. Dans la pratique, certaines communes s’en débarrassent bien plus tôt tandis que d’autres préfèrent les conserver.

Les localités de plus de 2000 habitants conservent en principe leur collection communale.

Il est conseillé d’écrire ou de téléphoner avant tout déplacement pour connaître l’état des fonds et les heures de consultation. L’état civil de moins de 75 ans n’est pas consultable, sauf à pouvoir prouver un lien de parenté direct avec la personne.

Archives diocésaines

Après 1792, le clergé catholique a continué à tenir des registres de baptêmes, mariages et sépultures, qui peuvent être utiles pour connaître les noms des parrains et marraines des baptisés, ainsi que ceux des témoins présents aux mariages et aux inhumations. Ces registres de catholicité sont généralement conservés dans les bibliothèques des évêchés.

Archives diocésaines de Quimper

Bibliothèque diocésaine de Vannes

Bibliothèque diocésaine du diocèse de Saint-Brieuc et Tréguier

Etat civil des Français nés, mariés ou décédés à l’étranger :

Plus de cent ans

Moins de cent ans :

Les demandes d’actes de l’état civil consulaire de moins de cent ans peuvent être faites :